Le Parc à l’épreuve du confinement :
solidarité, organisation et patience

  • PARTAGER
Spread the love

Dès le début du confinement, l’ASP a modifié son organisation afin de continuer à entretenir et préserver le Parc. 

Le télétravail a été mis en place pour le personnel administratif et le Régisseur. Cela a permis de maintenir un lien constant avec les associés via les mails, les réseaux sociaux et le téléphone. La continuité de service avec les administrations (Mairie, Trésorerie, Préfecture, Police Municipale) a également pu être assurée sans encombre, la dématérialisation ayant déjà été entamée il y a quelques annéees. 

Dans le respect des gestes barrières et des règles de distanciation, l’ASP a également mis en place une rotation dans le service des ouvriers afin de continuer à assurer l’entretien du Parc. De deux à quatre employés ont ainsi été présents tous les jours. Les arbres de moins de 2 ans ont pu être régulièrement arrosés – un geste indispensable pour leur survie – et les corbeilles ont été vidées deux fois par semaine. 

Nos trois gardes se sont par ailleurs, relayés chaque semaine afin de maintenir une mission de surveillance dans le Parc. Une collaboration étroite avec la police municipale s’est mise en place afin de faire respecter les règles de distanciation des promeneurs et riverains.

Enfin, petite révolution, pour la première fois un Conseil Syndical s’est tenu en visioconférence. La quasi-totalité des syndics étaient « présents », ainsi que les deux syndics délégués à la Mairie. 

La réduction des effectifs a retardé le début de la tonte des banquettes et pelouses du Parc. Au fil de ces dernières semaines, ce dernier a semblé retrouver son charme d’antan, où plantes et herbes sauvages poussaient librement pour le plus grand plaisir de tous. Nous avons dû toutefois déplorer de nombreuses incivilités dans nos avenues, notamment des dépôts sauvages d’encombrants, de détritus, d’emballages plastiques, de gants ou encore de masques usagés. 

Depuis le 10 avril, les avenues Eglé et Albine, la place Marine ainsi que la pelouse du Cheval de Bronze sont strictement interdites aux joggeurs et à la promenade, à toute heure de la journée. Seuls les riverains peuvent y passer afin d’accéder à leur propriété. Ces lieux sont, en l’état, considérés comme des parcs et jardins publics et resteront donc fermés jusqu’au 2 juin.

Le 4 mai, nos équipes ont repris le travail sur un planning similaire à celui de l’avant confinement afin de commencer la tonte et de continuer les arrosages. Le personnel administratif sera, pour sa part, de retour aux bureaux le 11 mai. 

Comme ce fut le cas ces 7 dernière semaines, vous pouvez continuer à nous contacter par mail et par téléphone. Mais nous vous encourageons vivement à utiliser ce nouveau site, conçu essentiellement pour faciliter nos échanges avec les associés et nos partenaires.

Vous aimerez aussi
Déconfinement : le Parc envahi de déchets

À la suite de l’annonce du Premier Ministre Edouard Philippe de la réouverture des parcs et jard

Lire l'article