Déconfinement : le Parc envahi de déchets

  • PARTAGER
Spread the love

À la suite de l’annonce du Premier Ministre Edouard Philippe de la réouverture des parcs et jardins publics et la fin de l’arrêté municipal portant interdiction des rassemblements sur les pelouses, nous avons assisté à des rassemblements sans précédent cette année tout au long du weekend dans le Parc.

Ce week-end sur les réseaux sociaux, nombre d’entre vous ont partagé leur indignation en publiant des photos de déchets laissés après des rassemblements sur les pelouses des avenues Albine et Eglé et autres avenues du Parc prisées par les adeptes de pique-niques.

Ces images tranchent sensiblement avec les appels à penser et concevoir le « monde d’après » le coronavirus, au sein duquel la préoccupation environnementale est censée occuper une place centrale. 

Le problème ne peut toutefois pas se résumer à un simple manque de civisme.

Le Parc dispose de 104 corbeilles réparties sur l’ensemble de ses 62 km d’avenues. En temps normal, elles sont ramassées deux fois par semaine, le lundi matin et le vendredi matin. Depuis la fin du confinement, afin de s’adapter aux nouveaux besoins d’une population avide de plein-air, le rythme de ramassage s’est intensifié : le lundi toute la journée, ainsi que tous les matins de la semaine ouvrée. Toutefois, ce nouveau planning s’est avéré insuffisant sur le week-end et les corbeilles étaient toutes saturées dès le samedi soir.

La grande majorité des résidents et visiteurs du Parc se comporte très bien. Mais lorsque la population est très (trop ?) nombreuse en un même endroit, il suffit d’une minorité pour qu’il y ait une masse de déchets impressionnante. Nous rappelons que les déchets constituent une importante cause de pollution, et que nous avions déjà appelé à un sursaut de civisme pendant le confinement suite aux nombreux masques et gants jetés à même le sol.

Si la sensibilisation ne marche pas, il ne restera malheureusement que la répression. Comme la loi le prévoit, toute personne qui dépose, abandonne, jette ou déverse tout type de déchets sur la voie publique peut être puni d’une amende forfaitaire de 68 euros si elle est réglée dans les 15 jours puis de 180 euros au-delà du délai imparti.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’un problème spécifique au Parc. Partout en France, que ce soit à Paris sur la pelouse des Invalides et les quais de Seine, à Lyon sur les berges du Rhône, ou encore à Versailles, nous avons constaté des sortes de décharges à ciel ouvert, sur lesquelles étaient entassés bouteilles, canettes, sacs plastique et autres emballages en tout genre.

L’été approche, et le Parc, lieu privilégié pour les retrouvailles en famille ou entre amis, en soirée et le week-end, risque d’être mis à rude épreuve, surtout après trois mois de confinement. Si l’ASP va accroître au maximum le nombre de passage de la camionnette ramassant les corbeilles, il faudra que chacun prenne ses responsabilités et fasse preuve de bon sens (si une corbeille est pleine, repartez avec vos déchets dans votre sac par exemple).

Afin de préserver notre Parc, le civisme doit, plus que jamais, être l’affaire de toutes et de tous.

Vous aimerez aussi
Le Parc à l’épreuve du confinement :
solidarité, organisation et patience

Dès le début du confinement, l’ASP a modifié son organisation afin de continuer à entretenir e

Lire l'article