Le manège du Parc

  • PARTAGER
Manege et entree du parc

Jusqu’en 1968, se tenait tous les ans sur l’avenue de Longueil, une fête foraine. A cette époque, le carrousel installé durant cette fête fonctionnait grâce à une machine à vapeur. Les années ont passé et les fêtes foraines ont cessé de venir à Maisons-Laffitte mais le carrousel aux chevaux de bois, lui, continue à orner l’entrée du Parc aux abords de l’été et de l’hiver. Sa machine à vapeur a certes disparu mais l’enchantement qu’il procure demeure.

La première installation

Le manège est un parfait exemple de la transformation de la Ville au fil du temps. En effet, l’installation du manège à coïncidé dans les années 70, avec la volonté des élus de faire transformer l’image de Maisons-Laffitte - et notamment du Parc - d’une commune cossue et calme pour gens âgés en ville dynamique, idéale pour les familles. 

La fête foraine de Maisons-Laffitte
© https://www.gites-lespetitesecuries.fr

En effet, pendant longtemps, Maisons-Laffitte a eu la réputation d’être une ville peu dynamique car principalement peuplée de personnes âgées. Il est vrai qu'on y trouve de nombreuses maisons de retraite (il y en a 3 rien que dans le Parc) jusqu’à récemment, la doyenne française (114 ans) y résidait. Mais si la ville a longtemps été une des plus vieilles villes d’Ile-de-France de par l’âge moyen de sa population, son statut a fortement évolué ces dernières années, à tel point que Maisons-Laffitte est aujourd’hui une ville hype très recherchée par les jeunes couples et les cadres dynamiques. Le Parc est, pour sa part, particulièrement prisé par les jeunes familles en quête de verdure pour y élever leurs enfants.

Au début des années 70, toutefois, Maisons-Laffitte n’était pas encore devenue cette ville « branchée » et familiale qu’elle est aujourd’hui et de fait, l’installation régulière d’un carrousel pour enfants ne fut pas des plus simples à faire accepter.

En effet, nombre de riverains se plaignirent du bruit causé par le manège notamment les cris d’enfants. Le sujet faisait tellement polémique à l’époque, que le Conseil Syndical avait envisagé un temps, la possibilité de retirer l’autorisation donnée au manège de s’installer sur les pelouses de l’avenue Eglé. Aujourd’hui, il évoque surtout la joie des enfants, l’authenticité de l’ancien manège, la nostalgie d’un ancien temps et surtout une bien jolie tradition locale.

La manège de la famille Loisel

Vous vous souvenez surement de ce manège, ses chevaux et autres animaux de bois, le petit kiosque et « le petit fils Lusco », Paul Loisel, à l’allure bonhomme et au sourire bienveillant, qui étaient autant de signes nous rappelant que l’été ou l’hiver arrivait à grands pas !

Pour conter l’histoire de ce manège, il faut remonter à 1935, lorsque Lucien Loisel en fait l’acquisition lors d’une vente aux enchères. Le manège se promène alors de ville en village autour de l’Isle-Adam avant d’être « ringardisé » par la nouvelle mode des auto-tamponneuses ou des rondes d’avions et de voitures.

Après un passage dans les années 70 à la Foire du Trône et à la Fête de Loges, le manège prit ses quartiers dans le Parc de Maisons-Laffitte.

A l’époque, il y était présent environ 5 mois par an : de juin à début septembre puis de début décembre à la mi-janvier. Depuis ce temps, la pelouse centrale de l’avenue Eglé accueille chaque année, ce ravissant manège de bois qui fait le bonheur des enfants de 0 à 10 ans, mais aussi des parents ou des promeneurs. Ce manège au charme suranné ne dépare pas, bien au contraire, dans le cadre idyllique du Parc. Il évoque, lui aussi, une féérie d’antan.

Voir l’arrivée du grand camion coloré sur la pelouse et le montage du manège - étape par étape - est un premier bal étonnant à suivre. C’est aussi souvent l’occasion de cris d’enthousiasme d’enfants à leurs parents « ça y est, le manège est de retour ! » et de promesses d’y aller dès son ouverture.  Puis, après deux ou trois jours, les chevaux commencent à se cambrer, les animaux montent et descendent dans un ballet sans fin au rythme d’une douce musique de fête foraine qui nous replonge quelques décennies en arrière. On est bien loin de l‘ambiance de la Fête des Loges, pourtant si proche, installée en forêt de Saint-Germain tous les étés.

Le nouveau manège

Depuis 2019, c’est Claudine et Gérard Chanteux qui ont repris l’emplacement de Monsieur Loisel. En effet, Monsieur Loisel très embêté de ne pouvoir honorer, comme chaque année, ses engagements envers le Parc de Maisons-Laffitte, proposa à l’ASP de faire venir des amis à lui en remplacement. La tâche ne fut pas aisée car le manège Lusco était devenue une véritable institution, ses chevaux de bois ayant porté des générations entières.

C’est donc d’abord au titre d’un remplacement exceptionnel que l’Eden Carrousel, manège sur deux étages et de 10 mètres de diamètre, est venu s’installer. Datant de 1888, il est unique en France. Les chevaux de bois ont donc laissé place aux voitures, montgolfières et autres animaux dignes des plus beaux contes pour enfants. L’accueil ayant été très chaleureux et l’expérience probante, c’est donc tout naturellement que le couple Chanteux est revenu au cours de l’année 2020.

On peut s’amuser à compter les enfants, accompagnés ou non de leurs parents selon l’âge, comme pour valider l’attrait toujours renouvelé du manège auprès des mansonniens. Aux caisses de l’épicerie de Longueil, faire ses courses avec ses enfants offre toujours une bonne chance de repartir avec un ticket. Ticket qui s’avère très utile quelques minutes après, notamment pour les parents qui rentrent à pieds ou à vélo vers le Parc !

Grande nouveauté en 2021, Monsieur et Madame Chanteux ont formulé une demande auprès de l’ASP afin de pouvoir s’installer avenue Eglé toute l’année durant. Le demande ayant été approuvée, vous pourrez en profiter pleinement tout au long des saisons. Comme du temps de la famille Loisel, l’ASP louera l’occupation du domaine public au tarif de 250 euros par mois.

Nous vous rappelons que les horaires d’ouverture sont les suivantes :

  • Du lundi au vendredi de 15h à 19h,
  • Samedi et dimanche de 10h30 à 13h30 et de 14h30 à 19h.
Vous aimerez aussi
L’église du Parc : Notre-Dame de la Croix

A l’approche du dimanche de Pâques, fête la plus importante du christianisme, commémorant la r

Lire l'article
Les écuries dans le Parc de Maisons-Laffitte

Si le paysage du Parc de Maisons-Laffitte se caractérise souvent par la qualité architecturale de

Lire l'article
Du Val Fleuri à la salle Malesherbes

Du grand parc du domaine de Maisons acheté à la maréchale Lannes en 1818, Jacques Laffitte fait,

Lire l'article